Injection de Toxine Botulique – Botox

 

INJECTION DE TOXINE BOTULIQUE DANS LE TRAITEMENT DES RIDES D’EXPRESSION

LE PRODUIT

La toxine botulique Botox®est un médicament utilisé en médecine depuis plus de 25 ans pour traiter des pathologies neuro-musculaires en neurologie, ophtalmologie, urologie tels que le torticolis spasmodique congénital, les spasmes oculaires ou des paupières. Le recul clinique sur les milliers d’injections de toxine botulique Botox® à travers le monde garantit la sécurité de ce traitement, il n’y a pas de risque lié à sa toxicité quand les règles d’utilisation sont respectées. Il est employé chez le petit enfant à des doses largement supérieures à celles utilisées en dermatologie esthétique.

Depuis 2003 en France, l’injection de toxine botulique est le traitement de référence des rides d’expression en médecine et dermatologie esthétique.

Le Botox® est injecté régulièrement son innocuité et les résultats obtenus sont fiables et reproductibles.

Le docteur Cormary l’utilise depuis ces 15 ans en médecine esthétique, pour diminuer la force des muscles qui à l’état normal créent et entretiennent de par leurs contractions répétées des sillons : rides intersourcilières ou « rides du lion », rides horizontales du front et rides des pattes d’oie.

L’injection de toxine botulique permet de donner naturellement un aspect moins anxieux et tendu au visage, de paraître plus serein.

C’est un des actes les plus demandés en dermatologie esthétique. Il ouvre les yeux, donne un visage détendu, reposé et enlève les marques de fatigue et d’anxiété, Surtout il NE FIGE PAS.

LES  ZONES  TRAITEES

RIDES intersourcillières
  • Avantintersourcillieres-avant
  • Aprèsintersourcillieres-apres

Elles sont générées par la contraction excessive des musclescorrugator et procerus. Ces muscles sont situés dans la zone de la glabelle entre les arcades sourcilières. Ils sont responsables des rides du lion ou glabellaires donnant un aspect sévère et tendu au regard.

Elles peuvent apparaître sur un visage jeune ou par l’effet des contractions musculaires répétées.  La diminution de force des muscles efface les rides, lisse la peau en surface et a un effet préventif sur l’évolution du vieillissement cutané.

Les yeux deviennent plus ouverts et plus grands très naturellement.

RIDES du front
  • Avantrides-front-avant
  • Aprèsrides-front-apres

 

De même que pour les rides inter sourcilières, la mise au repos des muscles frontaux atténue les rides horizontales, transversales du front et prévient leur aggravation.

Les sourcils sont repositionnés et retrouvent leur position originelle. Le front est lissé.

PATTES D’OIE et CONTOUR DE L’ŒIL
  • Avantpatte-d-oie-avant
  • Aprèspatte-d-oie-apres

Les rides de la patte d’oie sont provoquées par la contraction du muscle orbiculaire de l’œil. La mise au repos sous l’effet de l’injection de toxine botulique va lisser la zone et ouvrir l’œil de façon naturelle. Cette injection associée au traitement de la zone inter sourcilière et à la zone frontale, va agir comme un vrai lifting du regard, un relissage des tempes, des paupières inférieures et de la racine du nez.  Les yeux sont plus calmes et plus grands.

  • EN PRATIQUE

Lors d’une première consultation esthétique avec le Dr Martine Cormary, celle-ci analysera votre visage au repos et en mouvement, et déterminera avec vous le traitement le plus adapté à vos attentes.  Au cours de cette consultation des photos seront prises, un consentement éclairé et un devis vous seront remis.

Le Botox® est injecté à l’aide d’aiguilles fines, de façon précise en des points déterminés. Ce traitement n’est pas douloureux, il s’effectue sans anesthésie.

Les suites sont simples : les quelques rougeurs et gonflements peuvent apparaître immédiatement en post traitement, ils disparaissent en une heure environ.Les rides commencent à s’estomper entre le 3 ème et le 5 ème jour. Le résultat est optimum à 15 jours, un contrôle est programmé afin de valider votre satisfaction, de prendre des photos et d’effectuer une retouche si nécessaire.

Entre le 4ème et le 6ème mois, les muscles reprennent progressivement une activité, les rides reviennent. Il convient alors de renouveler l’injection tous les 4 à 6 mois.

  • LES RISQUES ET EFFETS SECONDAIRES

Comme pour toute injection, le risque d’hématome au point de piqûre existe même s’il est très faible

Après la séance, Il est recommandé d’éviter de masser les zones injectées,de pratiquer de sport violent, d’aller chez le coiffeur ou l’esthéticienne dans les 4 heures afin de ne pas risquer de déplacer le produit et d’ainsi provoquer d’effets indésirables.

Il existe quelques cas de migraine qui cèdent aux antalgiques classiques.

Le ptosis ou chute de la paupière est lié souvent à une erreur technique et disparaît totalement en quelques semaines.

  • LES CONTRE-INDICATIONS

Elles sont rares

– certaines maladies neuro musculaires

– une hypersensibilité à la neurotoxine botulique A (très rare)

– la grossesse

– l’allaitement

 

TRAITEMENT DE L’HYPERSUDATION PAR INJECTION DE TOXINE BOTULIQUE

  •       LES ZONES TRAITÉES  :

Trois zones sont accessibles à ce traitement :

–  les aisselles

–  les mains

–  les pieds

  •       TRAITEMENT DE LA TRANSPIRATION EXCESSIVE AVEC LE BOTOX®

L’hypersudation ou hyperhidrose se caractérise par une production excessive de sueur. Pour les personnes qui en sont atteintes, c’est un vrai calvaire au quotidien. Leurs vies professionnelle et privée en sont affectées, odeurs, vêtements trempés sont autant d’inconfort accentué en cas de stress ou d’émotion intense. L’hyperhidrose axillaire, soit la transpiration excessive des aisselles, est très difficilement freinée par application d’un déodorant, même parmi les plus innovants.

La toxine botulique Botox®est utilisée depuis plus de 15 ans pour agir et supprimer la sudation des aisselles, des plantes des pieds et des paumes des mains.

L’injection de Botox®dans la zone axillaire permet en une seule séance de traiter cette hyperhidrose et de passer entre 8 mois et un an sans inconfort.

Ce traitement peut être également proposé pour traiter une hypersudation légère, s’accentuant pendant l’été ou sous stress, on parle alors d’hyperhidrose de confort. La dose injectée sera réduite de moitié.

  •     LE  PROTOCOLE :

Avant le traitement, le Dr Cormary analyse et détermine d’abord la zone qui transpire le plus, puis, elle injecte la toxine botulique en intradermique dans les zones concernées. En général, cela représente une dizaine d’injections par aisselle. L’acte est peu douloureux, grâce au choix d’une aiguille très fine.

Les résultats sont obtenus rapidement environ 3 à 5 jours après les injections et sont optimaux environ quinze jours après. La transpiration excessive s’atténue pratiquement totalement.

Le résultat d’une injection de toxine botulique est 100 % réversible, il est recommandé de renouveler l’injection tous les ans afin de prolonger les effets bénéfiques du traitement.

  •     LES CONTRE-INDICATIONS

Elles sont rares

– certaines maladies neuro musculaires

– une hypersensibilité à la neurotoxine botulique A (très rare)

– la grossesse

– l’allaitement.